AccueilSecuritasLes équipes de Securitas sur le front pendant la crise sanitaire du Covid-19
22 mai 2020
Modifié le mercredi 05 août 2020 12:31
Interview

Les équipes de Securitas sur le front pendant la crise sanitaire du Covid-19

min. de lecture (en moyenne)
Equipes-securitas

Chaque jour, depuis le début de la crise sanitaire, des femmes et des hommes, salariés de Securitas, continuent de travailler pour assurer une continuité de service indispensable aux clients de l’entreprise mais aussi à l’activité économique du pays. Rencontre avec ces équipes, qualifiées de « seconde ligne » par les média, dont les responsables racontent le quotidien.

Continuité de service

Jean-Baptiste Munoz, directeur des opérations télésurveillance et téléassistance, à Paris : l’activité de nos stations de télésurveillance est restée normale depuis le début de la crise ; elle s’est même amplifiée avec la fermeture de certains sites qui ont alors nécessité une surveillance accrue. Notre station de téléassistance a quant à elle vu son nombre d’appels entrants augmenter, car nous comptons parmi nos clients des sociétés de services à la personne ou des résidences pour seniors, secteurs dans lesquels l’isolement et la détresse peuvent être exacerbés. Nos équipes effectuent aussi plus d’« appels de convivialité », pour vérifier que les plus fragiles vont bien. Les clients apprécient cela, ils nous remercient beaucoup.

Christophe Lamodière, directeur de l’agence Sécurité Mobile Île-de-France : Avec la crise, nous avons parfois dû nous adapter, notamment en privilégiant les services de type circuits de vérification aléatoires. Les équipes de Securitas Mobile se sont vite ajustées à la situation, pourtant sans précédent.

Bruno Bienassis, directeur d’agence Securitas Surveillance Île-de-France : Sur le site logistique de l’un de nos clients, nous œuvrons pour sécuriser la marchandise qui sort des entrepôts. Un service indispensable car nos clients fournissent les magasins, notamment alimentaires, qui sont restés ouverts durant le confinement.

Hakim Ali Aichouba, responsable des opérations au Forum des Halles, Paris : Notre activité au Forum des Halles est restée indispensable, dans le cadre d’un plan de continuité d’activité, avec nos services en sécurité incendie, sûreté et appui opérationnel, via la vidéosurveillance.

Marie-Diane Melador-Guerreiro, responsable clientèle Securitas Accueil Île-de-France : L’activité a été plus faible sur les sites ouverts durant le confinement. Nous gérons néanmoins l’accueil téléphonique et physique, en remettant des badges (environ 50 par jour au lieu de 300 habituellement).

David Rigal-Dupont, directeur d’agence Securitas Technologies : Mon équipe installe des systèmes électroniques de sûreté (vidéosurveillance, contrôle d’accès et intrusion) sur le chantier d’une plateforme colis en région parisienne. Nos techniciens sur site sont en effectif limité depuis la crise du Covid-19 mais continuent leurs activités.

Un climat de travail inhabituel

Jean-Baptiste Munoz : L’ambiance dans les stations de télésurveillance et téléassistance à Issy-les-Moulineaux, est très différente depuis le début de la crise. Si de plus en plus de salariés reviennent travailler au siège social, au début de la crise on se sentait un peu seul !

Christophe Lamodière : Evidemment nos équipes croisent moins de personnes lors de leurs circuits de vérification. Nos clients ne sont plus sur place, mais nous avons réussi à nous adapter à ces nouvelles conditions de travail.

Hakim Ali Aichouba : Au Forum des Halles, l’atmosphère est très différente. Voir ce lieu très vivant de Paris, vecteur de rencontres et de loisirs, vide, cela nous touche tous, en tant que Français, que Parisiens, et en tant que salariés de Securitas.

Les gestes barrières, toujours

Jean-Baptiste Munoz : Tout le matériel utilisé par les salariés est soigneusement désinfecté par les opérateurs de télésurveillance, à chaque prise de service : claviers, souris, téléphones.

Christophe Lamodière : On applique les gestes barrières pour se protéger et les agents de sécurité ont pour consigne de laver leur volant avec des lingettes désinfectantes.

Hakim Ali Aichouba : Du gel hydroalcoolique et des masques sont à disposition. Chacun d’entre nous suit scrupuleusement les recommandations du gouvernement.

Marie-Diane Melador-Guerreiro : Nos hôte(sse)s d’accueil sont équipées de gants et ont à leur disposition du gel hydroalcoolique.

David Rigal-Dupont : Notre client nous impose le port du masque et des gants, dans les zones où nos techniciens en sécurité électronique interviennent.

Merci aux équipes 

Jean-Baptiste Munoz : Je tiens à remercier tous les membres de mon équipe pour le travail accompli chaque jour. J’ai conscience que les efforts qu’ils fournissent sont considérables. Les voir présents chaque matin devant leur poste de travail me rend incroyablement fier.

Christophe Lamodière : Nos agents de sécurité mobile sont des gens courageux, on ne le répètera jamais assez. Ils se déplacent de site en site, parfois sur plusieurs dizaines dans la même nuit. Notre activité est aujourd’hui essentielle dans la vie économique du pays, et nos collaborateurs ont conscience de leur responsabilité et de l’importance de leur travail.

Bruno Bienassis : Nos agents de sécurité font partie de ce qu’on appelle la seconde ligne, grâce à eux la vie continue. Tout le monde est fier de participer à cet effort.

Hakim Ali Aichouba : Malgré un contexte difficile et loin d’être serein, nous avons tous la sensation de faire partie d’une famille, nous prenons des nouvelles les uns des autres dès que nous nous croisons sur le site. Je remercie sincèrement tous les membres de mon équipe, car cela n’est pas facile de venir travailler tous les matins en laissant ses proches inquiets à la maison.

Marie-Diane Melador-Guerreiro : Présents tous les jours sur les sites clients, mes hôte(sse)s d’accueil sont un peu des « super(wo)men » ! Nos équipes restent soudées, malgré la crise.

David Rigal-Dupont : Je remercie tous les techniciens en sécurité électronique qui ont continué à travailler à mes côtés pendant cette période anxiogène. Bravo à tous !

Chiffre

Chez Securitas, plus de 80% des collaborateurs sont à l’œuvre, sur le terrain, dans les bureaux Securitas ou en télétravail. 

À lire également

29 juillet 2020

La mobilisation du Cnaps pendant et après le confinement

6 juillet 2020

Securitas devant l’objectif

22 mai 2020

Les équipes de Securitas sur le front pendant la crise sanitaire du Covid-19