AccueilSécurité mobileSecuritas accompagne ses clients en période de baisse d’activité ou de fermeture
23 juin 2020
Modifié le mercredi 05 août 2020 11:51
Offre

Securitas accompagne ses clients en période de baisse d’activité ou de fermeture

min. de lecture (en moyenne)
Site-fermeture

Toute entreprise peut, sur certaines périodes, face à des aléas ou des événements exceptionnels, se retrouver obligée de réduire, voire de suspendre son activité. Dans ce genre de situation, Securitas propose des solutions pour maintenir la sécurité des sites. Face à la récente crise sanitaire, le Groupe a démontré sa capacité à adapter ses services et à répondre aux besoins urgents de ses clients.

Le 17 mars 2020, le confinement national et les restrictions de déplacements ont imposé à des milliers d’entreprises, de commerces non alimentaires, d’usines et d’entrepôts logistiques de baisser leur rideau ou le rythme de leurs activités pour plusieurs semaines. Même si les salariés ou le public n’étaient plus présents sur les sites, les agents de sécurité restaient à surveiller. Pour preuve, en avril, au plus fort de la crise, près de 80% des salariés de Securitas étaient présents chez les clients.

« La sécurité mobile est une activité qui a fonctionné quasiment normalement dès le début de la crise, explique Christophe Lamodière, directeur de l’agence Sécurité mobile Ile-de-France chez Securitas. Nous avons même constaté une hausse des déclenchements d’alarmes sur certaines périodes. Nos clients ont exigé que leurs locaux, même fermés, soient protégés contre les risques d’intrusion, de vols ou d’incivilités ».

Circuits de vérification aléatoires et dissuasifs

En plus de l’augmentation des levées de doute physiques, Securitas a aussi modifié ses services pour les adapter aux nouvelles réalités du terrain. Par exemple, Securitas a repensé son « classique » service de vérification technique pour des sites industriels ou son service d’assistance à l’ouverture et à la fermeture des boutiques. « Nos agents de sécurité mobile ont mené pendant le confinement – et encore aujourd’hui – des circuits de vérification aléatoires et périmétriques pour le contrôle des portes, fenêtres, portails et alarmes intrusions sur les sites inoccupés. Certains agents de sécurité mobile se déplaçaient jusque sur dix sites par nuit », détaille Christophe Lamodière. Ces circuits de vérification aléatoires ont un autre avantage, de taille. Elles sont de nature à dissuader les personnes venues repérer des lieux, en vue de commettre un acte de malveillance. « Nos clients nous ont fait part de leur satisfaction quant à notre souplesse et à notre réactivité pour nous adapter à ces nouvelles conditions de travail. Sans nos services, de très nombreuses entreprises n’auraient pas pu fonctionner pendant le confinement », estime-t-il.

Plan de continuité d’activité

Au Forum des Halles, au cœur de Paris, les problématiques étaient certes différentes, mais l’enjeu de sûreté tout aussi important. « Le Forum était méconnaissable pendant le confinement. D’habitude, près de 180 000 personnes y circulent chaque jour, contre à peine 10 000 en avril », constate Hakim Ali Aichouba, responsable des opérations chez Securitas au Forum des Halles. Boutiques du centre commercial fermées, trafic RATP très réduit, piscine et cinéma inaccessibles… Le Forum a été déserté, mais il demeurait un site sensible. L’activité de Securitas est donc restée maintenue au quotidien, dans le cadre d’un plan de continuité d’activité, avec ses services de : sécurité incendie, sûreté et de vidéosurveillance. « Nous devions surveiller les enseignes fermées, veiller à ce que personne ne stagne dans les nombreux cheminements du Forum, prévenir les actes malveillants, etc. », liste Hakim Ali Aichouba. Résultats, les équipes de Securitas mobilisées au Forum sont intervenues sur une dizaine de tentatives d’intrusion dans les boutiques, deux agressions et sur trois départs d’incendie.

Nouvelles missions en perspective ?

Si le 11 mai a marqué la fin du confinement, il n’a pas signifié pour autant un retour à la normale pour Securitas. Au Forum des Halles, seule une vingtaine de boutiques (alimentation, opticiens, etc.) étaient ouvertes. « Près de la moitié de nos clients restent fermés ou ont opté pour le télétravail. Cette crise va modifier de façon durable nos interventions et notre façon de travailler », prédit Christophe Lamodière. Securitas pourrait alors développer de nouveaux services de prévention des risques sanitaires.

À lire également

28 septembre 2020

Des agents de sécurité formés au secourisme, un véritable atout

15 septembre 2020

Data centers, la sécurité à toute épreuve

15 septembre 2020

Securitas lance des solutions de sécurité mobile avec technologie