AccueilSécuritéLa mobilisation du Cnaps pendant et après le confinement
29 juillet 2020
Modifié le mercredi 29 juillet 2020 12:05
Interview

La mobilisation du Cnaps pendant et après le confinement

min. de lecture (en moyenne)
Cnaps

Retour sur la réorganisation nécessaire du Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps) suite à la crise sanitaire liée au Covid-19. Cyrille Maillet, son directeur, détaille les mesures adoptées et la reprise d’activité, depuis le déconfinement.

Cyrille Maillet

Cyrille Maillet

Directeur du Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps)

Mise en place d’un Plan de continuité d’activité (PCA)

« Face à la montée en puissance de l’épidémie de Covid-19 en France, nous avons rédigé un Plan de continuité d’activité (PCA), présenté au collège du Cnaps le 11 mars. Ce PCA devait se déclencher si la France passait au stade 3 de l’épidémie. Il s’appuyait sur trois piliers : passage en télétravail des collaborateurs qui pouvaient l’être, interruption des contrôles pour limiter la propagation du virus et séparation des équipes en deux, afin d’éviter de placer tout un service en quatorzaine si un cas était avéré. Quand le confinement a été décidé par le gouvernement, nous avons été plus loin, en cessant l’essentiel de nos activités. Nous communiquions à distance et étions en mesure de répondre à toute urgence. »

Activités maintenues durant le confinement

« Nous avons collaboré avec le Ministère de l’Intérieur pour assurer la continuité de la délivrance des titres du Cnaps (cartes professionnelles, autorisations d’exercice, autorisations préalables…). L’activité des services internes (informatique, RH…) a été maintenue ; grâce au télétravail, les dossiers les plus importants ont pu être traités. Le Cnaps a également tenu son rôle de conseil, dans un contexte où de nombreux acteurs ont eu besoin d’embaucher des agents de sécurité agissant sur la voie publique et impliquant de fait une autorisation préfectorale.

Pour nos missions de contrôle, toutes les activités ont repris à partir du 15 juin dans le cadre d’un protocole sanitaire établi en concertation avec les organisations syndicales. »

La stratégie du déconfinement

« L’ensemble des principes énoncés dans notre PCA a été appliqué dans une logique de reprise d’activité, avec notamment la division en deux des équipes. Les contrôles n’ayant pas repris avant juin, les équipes de contrôleurs sont venues renforcer celles chargées de l’instruction des demandes de titres. Le Cnaps est en ordre de bataille depuis le déconfinement pour traiter les dossiers le plus rapidement et efficacement possible. »

Validité des titres délivrés par le Cnaps

« Tous les titres délivrés par le Cnaps qui sont arrivés à échéance entre le 12 mars et le 23 juin 2020, la validité est prolongée jusqu’au 23 mars 2021. Nous travaillons encore à desserrer ces délais. »

Leçons à tirer de cette crise

« Comme pour beaucoup d’entreprises, faire face à cette crise sans précédent a révélé des pistes d’améliorations dans notre organisation. Concernant les Commissions locales d’agrément et de contrôle (Clac) du Cnaps et la Commission nationale d’agrément de contrôle (Cnac), il a fallu les organiser à distance et apprendre à gérer la disponibilité de tous les acteurs. Cette situation nous aidera à anticiper les crises lourdes qui pourraient survenir et à optimiser notre organisation. »

Le Cnaps

Le Conseil national des activités privées de sécurité est un service français de police administrative rattaché au ministère de l’Intérieur.  

Créé en 2012, il est chargé de la délivrance, pour le compte de l’État, des autorisations d’exercice et du contrôle des acteurs dans le secteur de la sécurité privée, et d’une mission de conseil à la profession. 

Site du Cnaps : www.cnaps.interieur.gouv.fr

À lire également

29 juillet 2020

La mobilisation du Cnaps pendant et après le confinement

6 juillet 2020

Securitas devant l’objectif

22 mai 2020

Les équipes de Securitas sur le front pendant la crise sanitaire du Covid-19