AccueilSécuritéLe Beauvau de la sécurité, grand débat sur la police en France
1 mars 2021
Modifié le mardi 02 mars 2021 11:32
Actualités

Le Beauvau de la sécurité, grand débat sur la police en France

min. de lecture (en moyenne)
Police

Lancé le 1er février dernier, le Beauvau de la sécurité a été annoncé comme un vaste plan de réforme des forces de l’ordre, alors que les polémiques sur les violences policières restent au cœur de l’actualité.

La sécurité est devenue l’une des priorités de la politique d’Emmanuel Macron. Un sujet explosif qui attise toutes les polémiques, entre les soupçons de violences policières et la controversée Loi de sécurité globale. C’est dans ce contexte que le président de la République a lancé le Beauvau de la sécurité le 1er février 2021.

Une première table ronde sur les relations population-police

Cette grande concertation nationale se tient tous les 15 jours, durant quatre mois. Lors des débats, retransmis en direct sur le compte Facebook du ministère de l’intérieur, des membres de syndicats de police, de la gendarmerie, des élus, des avocats ou encore des personnalités vont élaborer des propositions destinées à construire une grande loi de programmation de la sécurité intérieure, en référence à la loi d’orientation et de programmation de la sécurité intérieure (Lopsi) prévue en 2022. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a en effet promis « 7 ou 8 propositions très fortes » à l’issue des discussions.

La première table ronde du Beauvau de la sécurité s’est tenue le lundi 8 février. Elle était consacrée aux relations entre la population et la police. Gérald Darmanin a notamment insisté sur le fait que les forces de l’ordre devaient « améliorer » la vision que le public a de la police et « s’adapter à la société de l’image ».

Programme des tables rondes à venir
  • 8 mars : la formation, avec Karima Silvent, DRH d'Axa
  • 22 mars : les relations avec la justice, en présence du garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti.
  • En avril, l'ancien préfet de police de Paris Michel Cadot et le PDG de Facebook France, Laurent Solly, s'exprimeront respectivement sur les questions du maintien de l'ordre et de la captation de vidéos de policiers, au cœur de la loi contestée de Sécurité globale.
Crédit photo : Pablo Tupin-Noriega sous licence CC BY-SA 4.0

À lire également

16 avril 2021

Securitas médaillée d’or EcoVadis pour sa politique RSE

13 avril 2021

Une étude sur les technologies et la sécurité privée

23 mars 2021

Le CQP‑APS devient TFP‑APS, ça change quoi ?