AccueilSécurité« Les DREAL et les assurances vont durcir leurs exigences »
4 février 2021
Modifié le jeudi 11 février 2021 17:25
Interview

« Les DREAL et les assurances vont durcir leurs exigences »

min. de lecture (en moyenne)
Interview-didier-bourgeois

3 questions à Didier Bourgeois, expert sûreté et sécurité chez Securitas.

Quel va être, selon vous, l’impact des contrôles de l’inspection des installations classées ?

Didier Bourgeois : Les contrôles vont certes être plus fréquents mais ils vont également se durcir, il ne faut pas oublier que l’inspecteur de la DREAL (1) aura désormais accès aux recommandations de l’assureur. Avec la publication des résultats des inspections, notamment les non-conformités, on entre un peu dans la logique anglo-saxonne du « Name and Shame ». Cela peut avoir un impact non négligeable sur l’image de marque de l’entreprise, d’où l’importance de bien préparer ces visites d’inspection et leur suivi.

Comment les assureurs réagissent-ils ?

D. B. : Sur fond d'une forte augmentation des coûts d'indemnisation (catastrophes naturelles, Covid-19, violences urbaines…), les compagnies d’assurances deviennent de plus en plus réticentes à assurer les risques industriels. L’année dernière, elles avaient déjà augmenté leur tarif de 20 % sur ce secteur. Cette année, cette tendance va se poursuivre, elles vont également durcir certaines clauses, voire refuser de couvrir certains risques. Actuellement en pleine campagne de renouvellement des contrats, des exclusions sont ajoutées - en particulier les pandémies - les franchises sont augmentées et les montants de couverture limités. C’est une nouvelle donne que les entreprises vont devoir prendre en compte. Elles vont être obligées de prioriser l'analyse de risques, la réduction de leurs risques bruts en risques résiduels puis la maîtrise de ceux-ci au travers d'un plan de surveillance et de maintenance adapté. Certains grands groupes industriels envisagent de devenir, pour partie, leurs propres assureurs avec la création de captive d'assurances.

Les clients Seveso de Securitas s’appuient sur la forte expertise en hauts risques industriels du Groupe…

D. B. : Oui, nos clients sont accompagnés non seulement par l’une de nos agences spécialisées dans les hauts risques industriels (HRI), certifiées MASE (2) mais aussi par la cellule expertise dont je fais partie pour les sujets plus pointus. Nos agents de sécurité spécialisés HRI, nos préventeurs et nos pompiers industriels sont formés et entraînés aux risques spécifiques de nos clients. Des contrôleurs de Securitas se rendent régulièrement sur place pour vérifier que les consignes sont bien respectées. Ce qui fait aussi la différence, c’est notre méthode unique d’analyse de risques, véritable savoir-faire développé au niveau européen par le Groupe Securitas au travers d'une application logicielle dédiée et mise à jour régulièrement. Dans le cadre des évolutions réglementaires post-Lubrizol, nous pourrons aider les industriels. Cela va passer par la mise en place de leur plan de défense incendie, et de solutions pour l’inventaire des produits stockés. Nous pouvons également les accompagner pour préparer et suivre les visites de contrôle de la DREAL, comme nous le faisons déjà pour les visites de la commission sécurité dans les établissements recevant du public (ERP).

Notre ambition est de co-construire avec nos clients des solutions de sécurité intelligentes et sur-mesure plus adaptées à leurs risques industriels spécifiques, combinant humain et technologie. C’est-à-dire passer de la surveillance classique à la solution intégrée avec de la technologie.

(1) Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement
(2) Manuel d’amélioration sécurité santé environnement des entreprises

À lire également

27 juillet 2021

Sécurité mobile chez Transpolis, une PME en évolution permanente

5 juillet 2021

Bayer confie sa sécurité à Securitas

14 juin 2021

« Les équipes de Securitas sont nos yeux sur le terrain »