AccueilSûretéAnticiper les situations à risque grâce aux logiciels d’analyse vidéo
22 septembre 2022
Modifié le lundi 26 septembre 2022 16:11
Décryptage

Anticiper les situations à risque grâce aux logiciels d’analyse vidéo

min. de lecture (en moyenne)
Anticiper-les-situations-risque-gr-ce-aux-logiciels-d-analyse-vid-o

Protéger des biens et des personnes, surveiller une zone précise, aider au comptage, détecter des anomalies… Dans tous ces domaines, les logiciels d’analyse vidéo facilitent le travail quotidien des agents de sécurité et des opérateurs de télé vidéo surveillance, en particulier dans la sécurisation des sites complexes.

Grâce à l’essor des parcs de caméras de vidéosurveillance, la quantité de données s’est développée de manière inédite.

« Dans les systèmes de sûreté complexes, il n’est pas inhabituel de trouver un opérateur de télé vidéo surveillance face à un mur d’images provenant de 100 ou 300 caméras. Pour l’œil humain, il devient difficile de repérer la bonne image au bon moment. Les logiciels d'analyse vidéo remplissent justement cette mission en fonction d'un scénario pré-identifié. Ils complètent le travail quotidien des opérateurs de télé vidéo surveillance et des agents de sécurité en anticipant les situations à risque afin de les traiter plus rapidement », précise Christian Hortin, responsable bureau d’études chez Securitas.

Différents cas d’usage

Le paramétrage du logiciel permet de définir des zones dans l’image qui seront analysées. Différents cas d’usage sont possibles : contrôler les flux ou réaliser une mission de comptage d’individus en définissant le niveau des points d’accès (entrée et sortie) d’un site ; contrôler l’accès des véhicules via la plaque d’immatriculation en déterminant une zone correspondant à l’emplacement possible ; détecter une intrusion (dépassement d’une zone autorisée) ou des comportements suspects ; ou encore détecter un changement anormal de température.

« Les franchissements de ces zones ou des lignes prédéfinies déclenchent des alarmes transmises au poste de sécurité du site ou au centre de télésurveillance si la sécurité est externalisée », explique Christian Hortin.

Vers une analyse vidéo intelligente en temps réel

Et demain ? On assiste ces dernières années à une accélération des innovations technologiques en matière de big data (métadonnées) et d’intelligence artificielle, en particulier de machine learning (1).

« Avec le machine learning qui se développe progressivement chez plusieurs constructeurs de caméras vidéo intelligente, on va plus loin. On s’appuie sur l’expertise d’un spécialiste de la sûreté pour former l’algorithme à interpréter les images afin de distinguer de manière autonome les situations à risques (port d’armes, etc.) », conclut Christian Hortin.

Le logiciel pourra ainsi prioriser les alertes ou les données à remonter en fonction de la situation à risques. Il sera aussi possible à terme de réduire le nombre d’alarmes injustifiées ou encore d'optimiser encore plus l’efficacité du traitement des risques liés à l'intrusion.

(1) Apprentissage automatique

À lire également

6 septembre 2022

Le rapprochement de l’humain et de la technologie, un avenir imparable

4 août 2022

La CoESS et le GES font entendre leur voix en Europe

26 juillet 2022

Sécurité des chantiers, une surveillance accrue