AccueilSûreté « Cette visite a changé notre regard sur Securitas »
17 mai 2022
Modifié le mardi 17 mai 2022 13:19
Interview

« Cette visite a changé notre regard sur Securitas »

min. de lecture (en moyenne)
Mcarthuglen

Professionnel de l’«outlet» dans le domaine du prêt-à-porter, l’enseigne McArthurGlen a choisi Securitas pour sécuriser depuis octobre 2021 ses trois villages de marques, qui reçoivent chaque année des millions de visiteurs du monde entier.  
Entretien avec Ludivine Masalha, en charge du pilotage technique du site de Miramas, en Provence. 

Quel est le métier de McArthurGlen ? 

McArthurGlen Group est le premier propriétaire développeur de designer outlets en Europe. Il gère actuellement 26 villages de marques en Europe, dont 3 en France, à Troyes, Roubaix et Miramas, en Provence. Nos centres regroupent les plus grandes marques de luxe et premium. Notre particularité est d’être une destination shopping où les boutiques proposent uniquement leurs collections des saisons précédentes, ce qui justifie une décote minimum de 30% toute l’année. A Miramas, McArthurGlen accueille près de 2,5 millions de visiteurs par an. 

Quels sont les risques auxquels vous êtes exposés ? 

Nous sommes confrontés au risque terroriste, le plan Vigipirate étant toujours actif. Mais nos risques les plus courants sont liés au vol, à l’altercation, à l’incivilité et à l’agressivité. 

En 2021, vous avez confié vos sites à Securitas. Pourquoi ? 

Nous travaillions avec un prestataire historique plus ou moins bien implanté dans nos régions, avec des niveaux d’intervention et des qualités de management de la sécurité extrêmement variables d’un site à l’autre. En mars 2021, nous avons décidé de lancer un appel d’offres général. Securitas a été retenu en juin et sa mission a démarré le 2 octobre dernier. 

Votre visite préalable de l’Experience Center de Securitas a-t-elle eu un impact sur votre choix ? 

Cette visite a changé notre regard sur Securitas. Nous avons été très intéressés par la découverte de l’univers de la sécurité dans sa dimension électronique. Nous avons compris que les solutions Securitas pouvaient s’adapter à toutes sortes de secteurs d’activité et nous en avons retenu plusieurs, notamment dans la recherche ciblée par caméras et les autorisations d’accès. 

Que retenez-vous des échanges avec Securitas ? 

Nous avons appris que Securitas non seulement accompagnait ses clients en exploitation, mais pouvait aussi agir en amont, pendant la construction d’un site, avec une analyse des risques extrêmement poussée, y compris sur plans. Cette approche très professionnelle se retrouve également dans les rencontres Securitas, auxquelles j’ai participé fin mars, à Marseille. C’était passionnant, l’intervenant principal de la soirée a fait preuve de beaucoup d’expertise et de dynamisme. 

Comment s’est déroulé le démarrage du contrat ? 

Sur nos trois sites, le management de Securitas a été extrêmement présent et dans l’écoute permanente. Durant l’été 2021, il a reçu tous les collaborateurs, puis commandé toutes les tenues et tous les matériels nécessaires, deux à trois mois avant le début de la prestation. L’accompagnement technique a été formidable, avec plusieurs essais réalisés en amont, de sorte que lorsque le contrat Securitas a démarré, la transition a été immédiate. 

Et par la suite ? 

Les six premiers mois ont été intenses. Tous les personnels de sécurité ont été formés à la relation avec le public, à la gestion du stress et au risque terroriste, ainsi qu’à la réalisation du service de Vérification des organes de sécurité assistée par ordinateur (Vosao), qui permet aux agents de sécurité Securitas d’envoyer en temps réel des rapports illustrés par des photos prises sur site. Le contrat est sur les rails, les objectifs sont tenus. 

Quelles nouvelles solutions de sécurité vous ont été proposées ? 

En décembre 2021, Securitas a réalisé un audit sécurité avec un consultant, pour faire le point sur le nombre de caméras en place, la gestion des clés, la sécurisation du périmètre, la formation des équipes… S’agissant des caméras, nous avons décidé de revoir notre système de logiciel pour améliorer l’identification et la recherche dans la foule. Securitas a proposé l’utilisation d'une technologie intuitive, avec des moteurs de recherche et des traducteurs de langues, car nous recevons dans nos villages des touristes du monde entier. 

Quelle interaction s’est installée avec Securitas au quotidien ? 

Sur le site de Provence, le directeur de l’agence Securitas s’avère être aussi présent que ses responsables d’exploitation. Il nous sollicite en permanence, au quotidien. L’idée est de parfaire sans cesse la mission de sécurisation, de ne rien laisser de côté. Cela nous rassure énormément et permet de vraiment professionnaliser les équipes sécurité. Dorénavant, il y a des procédures claires à suivre et des rapports réguliers à nous remettre. 

Votre budget sécurité a-t-il évolué en changeant de prestataire ? 

Securitas nous a aidé sur la question budgétaire, de façon à ce que nos dépenses de sécurité n’augmentent pas. Lors de l’appel d’offres, nous avons obtenu plus d’accompagnement et de technologie, pour un tarif presque équivalent à celui du prestataire précédent. En outre, Securitas a un engagement d’optimisation avec McArthurGlen sur la durée de cinq ans du contrat. Notre budget annuel devra diminuer de 2,5% par an. 

À lire également

16 juin 2022

Mission Securitas : dans le quotidien d’un responsable de site

14 juin 2022

Au port du Havre, la sécurité passe d’abord par la dissuasion

27 mai 2022

Le GPMSE défend les intérêts de toute la chaîne de valeur de la sécurité électronique