AccueilSûreté« Comprendre les risques auxquels les entreprises sont soumises et y répondre »
19 janvier 2021
Modifié le mercredi 20 janvier 2021 09:27
Interview

« Comprendre les risques auxquels les entreprises sont soumises et y répondre »

min. de lecture (en moyenne)
Observatoire

C’est une première : en 2020, Securitas a créé l’Observatoire de la protection des entreprises en France. Alors que cet Observatoire livre sa première étude, Corinne Louis, directrice générale Expérience client, marketing et communication Securitas France revient sur les motivations qui ont conduit Securitas à lancer cet ambitieux projet.

Pourquoi Securitas France a-t-elle décidé de mettre en place cet Observatoire ?

Corinne Louis : Securitas France a lancé cet Observatoire parce qu’un tel organe d’études n’existait pas. Alors que les menaces persistent, nous savons que des analyses et de la veille sur ce sujet intéressent nos clients. Et au-delà, il touche toutes nos parties prenantes, qu’elles soient institutionnelles ou d’affaires avec nos partenaires et fournisseurs.

Notre ambition est claire : nous souhaitons écouter la voix des dirigeants d’entreprises sur ces sujets pour encore mieux comprendre leurs attentes et les aider à prévenir les risques auxquels ils sont soumis.

Concrètement, comment fonctionne cet observatoire ?

Corinne Louis : Nous avons tenu à ce qu’il travaille de la façon la plus objective possible. C’est pourquoi nous avons mandaté l'institut de sondage Harris Interactive pour mener – en toute neutralité – une enquête auprès de dirigeants d'entreprises représentatives du paysage français. Harris Interactive a donc fait un échantillonnage de 300 entreprises puis sondé leurs décisionnaires en matière de gestion des risques (il s’agit de dirigeants, de directeurs Achats ou Sécurité, etc.). Il se peut que certaines personnes interrogées fassent partie de nos clients, mais si tel est le cas, et dans un souci d’objectivité, nous n’en sommes pas informés.

Ces personnes ont reçu une vingtaine de questions. Elles portaient sur les différents risques auxquels les entreprises sont confrontées, y compris ceux sur lesquels Securitas n'est pas positionnée, comme les risques informatiques.

En novembre 2020, cet Observatoire a livré son premier « Baromètre », quels enseignements en tirez-vous ?

Corinne Louis : Tout d’abord, les entreprises interviewées ont conscience de leur situation de risque : sur les 11 qualifications des risques qui leur ont été proposés (incendie, technique, politique, etc.), ils ont la perception d’être soumis à 8,5 risques en moyenne, ce qui est considérable ! Le risque est, de fait, à leurs yeux, une vraie problématique et un sujet à travailler. Par ailleurs, le Baromètre souligne que 70 % des répondants confient leur sécurité à des prestataires extérieurs, ce qui, là aussi, constitue un chiffre majeur.

L’enquête a été menée en 2020 : avez-vous perçu un « effet Covid-19 » ?

Corinne Louis : Tout à fait, les personnes sondées ont beaucoup parlé des risques sanitaires et économiques auxquels elles se sentent soumises. Il s’agit bien sûr d’un ressenti contextuel et nous savons que si nous avions posé les mêmes questions en 2015, année des attentats, la menace terroriste aurait été plus présente. La conscience d’un risque évolue par conséquent en fonction de l’environnement. C’est pourquoi, afin d’observer et de comprendre la perception des dirigeants d’entreprises dans la durée, nous comptons poser ces mêmes questions toujours à un échantillon représentatif au cours des années à venir.

Que comptez-vous faire des informations que vous avez recueillies ?

Corinne Louis : Plusieurs actions sont prévues. Chez Securitas, ces enseignements vont nous permettre de développer de nouvelles approches afin de mieux accompagner nos clients en fonction des évolutions conjoncturelles. Nous souhaitons que cette étude soit utile à l’ensemble des acteurs du secteur et suscite des échanges sur les risques auxquels les entreprises font face. C'est le rôle du leader de nourrir, concrètement, la réflexion sur ces sujets d’actualité.

L’Observatoire de la protection des entreprises en France

Les résultats de ce sondage et ses enseignements sont disponibles sur le site web de Securitas France.

À lire également

14 mai 2021

« Securitas, plus qu’un prestataire, un partenaire expert »

19 avril 2021

« Le CNAPS sera le garant du nouveau partenariat entre la sécurité publique et la sécurité privée »

15 avril 2021

Journal Sud-Ouest, la sécurité à plus d’un titre