AccueilSûretéCréer une sécurité continue face aux nouvelles menaces
3 janvier 2020
Modifié le lundi 20 janvier 2020 17:58
Question de sécurité

Créer une sécurité continue face aux nouvelles menaces

min. de lecture (en moyenne)
Security-continuum

La Confédération européenne des services de sécurité (CoESS) a publié un livre blanc sur le « continuum de sécurité ». Il apporte les clés pour construire la sécurité de demain grâce à des partenariats renforcés entre l’État et les acteurs de la sécurité privée.

Objectif : une coopération continue entre les forces de l’ordre et les entreprises de sécurité privée face aux nouvelles menaces terroristes.

Adapter la réglementation

Selon le livre blanc « Le continuum de sécurité dans la nouvelle normalité » de la CoESS, dont Securitas est membre, il faut adapter la réglementation de certains pays européens pour faire face aux nouvelles menaces.

Cette évolution vise à mettre en place une coopération effective entre les forces de l’ordre et les entreprises de sécurité privée à travers des partenariats publics‑privés.

Des partenariats de ce type ont été conclus dans plusieurs pays européens : Italie, Pays-Bas, Norvège, Espagne, France et Angleterre.

Quelles complémentarités ?

Les forces de police peuvent déléguer certaines missions comme :

  • la surveillance des bâtiments et de sites administratifs, y compris les postes de police et les bases militaires,
  • le contrôle des passagers et des bagages dans les aéroports,
  • la sécurisation d’événements spéciaux, etc.

Les entreprises de sécurité privée ont une longueur d’avance. Elles ont les moyens d’investir dans la formation de leur personnel et les technologies de pointe. Elles évaluent aussi constamment les risques émergents.

Quelles actions pour une meilleure synergie ?

Les agents de sécurité privée représentent un potentiel inexploité qui pourrait être mieux utilisé par les forces de police. Pour cela, il faut favoriser :

  • un échange de données, comme l’accès des forces de l’ordre à des images de télévidéosurveillance,
  • l’alerte des agents de sécurité en cas de menace terroriste,
  • la formation des agents de sécurité par les forces de police spécialisées aux procédures antiterroristes, etc.

L’exemple du projet Griffin

Créé en avril 2004, le projet Griffin est un partenariat public-privé à Londres entre la police (London Police et Metropolitan Police) et des entreprises de sécurité privée. Il est destiné à lutter contre les menaces terroristes.

Les policiers forment les agents de sécurité aux dernières tactiques et procédures antiterroristes.

Le projet Griffin est aujourd'hui considéré comme l'exemple le plus efficace de partenariat public-privé pour la lutte anti-terroriste.

La France est favorable

Un protocole d’échanges d’information entre les forces de l’ordre et les entreprises de sécurité privée a été signé en 2019.

Lors du dernier salon Milipol en novembre 2019, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, s’est dit favorable aux partenariats publics‑privés en matière de sécurité.

Le futur livre blanc sur la sécurité intérieure est en cours d’élaboration. Un des quatre groupes de travail constitué à cette occasion aborde les partenariats et « le continuum de sécurité ». Sa sortie est prévue en 2020.

En chiffres

2Millions d’agents de sécurité privée en Europe

+725 %de hausse en matière d’attaques terroristes entre 2007 et 2017

Source : Livre blanc de la CoESS « Le continumm de sécurité dans la nouvelle normalité »

Télécharger le livre blanc

"The Security Continuum in the New Normal"

Télécharger
PDF - 1,2 Mo

À lire également

1 avril 2020

Baromètre des risques Allianz : quelles menaces inquiètent les entreprises ?

3 février 2020

Qui est le nouveau directeur des opérations au CNAPS ?

3 janvier 2020

Créer une sécurité continue face aux nouvelles menaces