AccueilSûretéHaute surveillance au centre R&D d’Arkema
11 janvier 2022
Modifié le vendredi 07 janvier 2022 11:14
Interview

Haute surveillance au centre R&D d’Arkema

min. de lecture (en moyenne)
Arkema

Le groupe chimiste français Arkema, leader des matériaux de spécialités, dispose de 13 centres de Recherche et de développement (R&D) dans le monde. Parmi ceux-ci, le Cerdato*, situé à Serquigny (Haute-Normandie), est le centre le plus important du groupe dédié aux matériaux de haute performance. Compte tenu de son importance stratégique, la sécurisation de ce site - d’environ 25 hectares classé comme sensible - est confié à Securitas. Explications de Patrice Perret, directeur adjoint du Cerdato.

Pouvez-vous nous présenter le Cerdato du groupe Arkema ?

Patrice Perret : Le Cerdato* est le plus grand centre R&D d’Arkema dans le monde. Attenante au centre, l'usine 100 % dédiée aux matériaux de haute performance est également la plus importante du Groupe. Ces matériaux répondent à la fois au cahier des charges très stricts de nos clients et à des objectifs de développement durable. Nous développons nos activités sur quatre grands axes : la gestion des ressources naturelles (utilisation de produits bio-sourcés, matériaux recyclables, traitement de l'eau), les énergies renouvelables (solaire, éolien et batteries pour le stockage), l'allègement des matériaux (afin de réaliser des économies énergétiques) et des solutions pour l'électronique. Nos clients sont issus de domaines très variés : de l’automobile à la cosmétique en passant par les sports et les loisirs, l’électronique/électricité, l’emballage, l’énergie, l’industrie pétrolière ou encore les composites pour l’aéronautique. En tant que centre de recherche, notre objectif est d'être à la pointe de l'innovation, de relever sans arrêt de nouveaux défis. Qui dit innovation, dit un nombre élevé de brevets et donc de données confidentielles à préserver. C’est pourquoi nous sommes un site industriel sensible avec un haut niveau de sûreté de l'information.

Quels sont les enjeux en matière de sécurité pour le centre R&D ?

P. P. : La sécurisation du Cerdato est assez complexe parce qu'il y a plusieurs bâtiments avec des zones de bureaux, plus faciles à sécuriser, des laboratoires mais également des ateliers de taille plus importante et plus ouverts qui doivent être surveillés de façon très rigoureuse.

Avez-vous d’autres enjeux ?

P.P. : La qualité de l'accueil sécurité lors du contrôle d’accès, en particulier de nos clients, est essentielle. Notre centre de recherche est une vitrine du Groupe. Lorsqu’un client arrive au Cerdato, son premier contact est l’agent de sécurité.

Depuis combien de temps Securitas vous accompagne-t-il ?

P.P. : Nous travaillons avec le Groupe depuis plusieurs dizaines d'années. Securitas est chargé de la surveillance du site 7 jours sur 7, 365 jours par an. Les agents de sécurité contrôlent efficacement l'accès des personnes extérieures. Par ailleurs, une main courante électronique nous permet d'être constamment en contact avec l’agent de sécurité. De plus, Securitas nous conseille et nous propose régulièrement des axes d’amélioration. Nous envisageons d’ailleurs courant 2022 d’installer un système de caméras thermiques pour la détection d’intrusion et des caméras mobiles pour la levée de doute.

Que pensez-vous de la qualité de service de Securitas ?

P.P. : Nous sommes attachés à leur sérieux, à leur rigueur ainsi qu’au climat de confiance qui s’est instauré entre nos deux sociétés. J'apprécie tout particulièrement la qualité de l'accueil sécurité lors du contrôle d’accès fait aux transporteurs, aux livreurs et à nos clients qui viennent visiter le centre. C'est un critère sur lequel nous sommes particulièrement vigilants. Securitas a un sens du service client très développé, c’est un réel point fort. Les agents de sécurité de Securitas sont à l'écoute, ils ont la volonté d'améliorer le quotidien. La qualité du service et globalement l'approche humaine de Securitas sont en tout point remarquables. Vous l’aurez compris, nous sommes très satisfaits. Un climat de confiance s’est installé petit à petit et nous espérons que cela va durer encore de nombreuses années.

* Centre de recherche, développement, et d’assistance technique de l'ouest (Cerdato)

À lire également

16 juin 2022

Mission Securitas : dans le quotidien d’un responsable de site

14 juin 2022

Au port du Havre, la sécurité passe d’abord par la dissuasion

27 mai 2022

Le GPMSE défend les intérêts de toute la chaîne de valeur de la sécurité électronique