AccueilSûreté"Napoléon Bonaparte" : Securitas veille au grain
12 juin 2014
Modifié le mardi 31 mars 2020 17:53
Actualités

"Napoléon Bonaparte" : Securitas veille au grain

min. de lecture (en moyenne)
Napoleon-bonaparte

Mission accomplie pour les experts Securitas de la prévention des risques Santé, Sécurité et environnement (SSE). Après 47 jours de travaux, le Napoléon Bonaparte, un ferry de la Société nationale maritime Corse Méditerranée (SNCM), qui avait été accidenté dans le port de Marseille en octobre dernier, vient d’être remis à flot et placé en cale sèche.

Contacté par les sociétés de renflouage chargées d'intervenir alors que le bâtiment prenait l'eau, Securitas a mis en place des procédures de sécurisation du chantier afin que les ouvriers travaillant à bord puissent remplir leur mission dans des conditions de sécurité optimales.

« Nous avons élaboré et fait appliquer un plan de prévention pour éviter les risques spécifiques à ce chantier particulier, explique Bernard Danus, responsable de l'activité prévention SSE en milieu industriel chez Securitas. Nos agents préventeurs ont contrôlé les bons de travaux détaillant les missions des prestataires, sécurisé le bateau à travers un système d'affiches, bloqué les portes ouvrant sur l'eau et veillé à ce que chaque intervenant porte ses Équipements de protection individuelle (EPI). Pour ce chantier, comme pour tous les autres, notre rôle consiste à prémunir les hommes et le matériel de tous les risques liés à des travaux approximatifs ou mal préparés. »

Une concertation préalable avec le client et un examen approfondi de chaque site permettent aux équipes prévention SSE de sécuriser tous types de chantier.

Fingerprint-blue

Information

Pour plus d'informations, contactez Bernard Danus : bernard.danus@securitas.fr, responsable de l'activité prévention SSE.

Crédit photo : FlackyFlakes sous licence CC BY-SA 4.0

À lire également

16 avril 2021

Securitas médaillée d’or EcoVadis pour sa politique RSE

13 avril 2021

Une étude sur les technologies et la sécurité privée

23 mars 2021

Le CQP‑APS devient TFP‑APS, ça change quoi ?