AccueilSûretéRetour sur les chiffres 2020 du marché de la sécurité
11 mai 2022
Modifié le mercredi 11 mai 2022 10:06
Actualités

Retour sur les chiffres 2020 du marché de la sécurité

min. de lecture (en moyenne)
Retour-sur-les-chiffres-2020-du-march-de-la-s-curit

L’Atlas 2021 du journal En toute sécurité est revenu, dans une étude, sur les principales tendances du marché de la sécurité privée en 2020. Des résultats variés selon les secteurs, avec la sécurité mobile et la télésurveillance en croissance, quand la sûreté aéroportuaire a connu une forte baisse, liée à la pandémie de Covid-19.

Les chiffres de l’année 2020 l’attestent : alors qu’elle progresse bon an mal an de 2% à 4%, parfois 5% voire plus, l’activité du secteur de la sécurité privée a baissé de 3,1% lorsque la crise sanitaire liée au Covid-19 a touché la France. Ce constat a été réalisé par l’Atlas 2021 du journal En toute sécurité. On y voit que le seul précédent de décroissance du marché de la sécurité privée s’était produit en 2009, à la suite de la crise financière mondiale, avec un recul de -1%.

Si l’on regarde les marchés sur lesquels intervient Securitas, le constat est clair : en 2020, le chiffre d’affaires des « Protective services » a chuté de 6,2%, à un peu plus de 15 milliards d’euros, contre plus de 16 milliards l’année précédente. « Les performances ont néanmoins été contrastées, car si la plupart de nos activités ont subi un recul drastique, d’autres ont tiré leur épingle du jeu », observe Kristina Ioussoupova, responsable marketing Securitas France.

Le secteur aérien durement touché, la télésurveillance et la sécurité mobile en hausse

C’est le marché de la sûreté aéroportuaire qui a le plus souffert en 2020. Une situation (-40%) due au fait que les avions ont été paralysés au sol dans le monde entier, pendant de longs mois. La formation en sécurité, elle aussi, a reculé (-13%), de même que la surveillance humaine (-8%), le risk management (-6%) et la sécurité électronique (-4,5%). Cette dernière baisse s’est révélée la plus conséquente en valeur, dans la mesure où elle englobe les segments du contrôle d’accès, de la vidéosurveillance, de l’alarme anti-intrusion et de la sécurité incendie.

La sécurité mobile (+9%) est la seule activité à afficher une croissance 2020 supérieure à celle de l’année précédente. En effet, l’activité a ponctuellement enregistré des prestations plus nombreuses en raison des fermetures de sites durant les confinements ce qui a nécessité davantage de contrôles de la part des agents de sécurité mobile.

Dans le contexte de fermeture des bureaux, des usines et des commerces que la France a connu, les entreprises ont aussi été demandeuses de services de sécurité physique en plus grande quantité, afin de prévenir, encore plus que d’ordinaire, les actes de malveillance. C’est ainsi que les circuits de vérification, à pied ou en véhicule, se sont multipliés au titre de la dissuasion et de l’assistance, mais également de la vérification en cas de déclenchement d’alarme nécessitant une levée de doute.

Dans ce contexte exceptionnel, Securitas a confirmé sa place de leader en France, loin devant l’ensemble de ses concurrents.

Pour l’ensemble de la profession, de profonds changements ne manqueront pas de se produire à l’avenir. Les directeurs sécurité des entreprises sont en effet 75% à déclarer que la pandémie a modifié l’ordre de leurs priorités. Révision des dispositifs de sécurité, nouvelle répartition entre surveillance humaine et sécurité électronique, réduction des dépenses de sécurité, etc. Le marché de la sécurité privée doit se préparer à de grands défis.

Source : L’Atlas 2021 du journal En toute sécurité

À lire également

28 septembre 2022

La sécurité privée serre les rangs pour mieux peser dans le débat public

30 août 2022

Les nouvelles mesures de la Loi santé au travail

23 août 2022

L’État encourage l’emploi « responsable » dans les entreprises de sécurité