Merci

En ces temps compliqués, les entreprises de la sécurité privée sont focalisées sur leurs comptes. L’activité économique stagne et les signes de reprise sont encore très timides. Cette situation d'attente a déjà été fatale à de nombreuses sociétés mises en redressement judiciaire ou en liquidation. Il n’est pas évident de tenir sur la durée lorsque l’on sacrifie ses prix et que les volumes ne suivent plus.

Et les choses ne vont pas en s’arrangeant : les coûts sociaux ont augmentés de 6 % depuis le 1er janvier 2012 après avoir déjà connu une hausse de 4 % en 2011.

Baisse des prix d’un côté, inflation des charges de l’autre, l’effet de ciseaux de ces deux tendances affectera de nouveau fortement les résultats des entreprises de la sécurité privée.

Plus que jamais, nous avons besoin de retrouver l'équilibre financier et de renouer avec la profitabilité. Il s’agit avant tout d’assurer la pérennité de nos sociétés et la qualité de nos services. Sans rentabilité, nous ne pourrons pas continuer à innover et à développer nos compétences.

A titre d'exemple, nous pouvons citer la formation à la relation client que nous organisons ce mois-ci avec des managers Securitas venus de toute l'Europe. Des moyens sont nécessaires pour créer ce genre d'événement visant à affiner nos expertises. Toutes les économies structurelles ont déjà été faites en interne.

Le redressement des prix est le dernier levier pour assurer notre pérennité et continuer à satisfaire nos clients. C'est ce que nous croyons et c'est ce que nous défendons.

À tous nos clients qui ont répondu positivement à notre demande afin de défendre leurs propres intérêts et leurs enjeux sécuritaires, nous disons d'ores et déjà merci.