12 juin 2014

Securitas réduit la pénibilité du travail

Securitas met en place son plan d'actions contre la pénibilité
Le plan d'action de Securitas contre la pénibilité prévoit notamment d'améliorer l'environnement de travail de ses collaborateurs.

Depuis 2010 et la création du fond national de soutien relatif à la pénibilité, les entreprises françaises réexaminent les moyens d’améliorer les conditions de travail afin que les salariés puissent poursuivre leur activité en préservant leur santé tout au long de leur vie professionnelle. 

Dans ce contexte, Securitas France, dont plus de 50 % des effectifs travaillent la nuit ou en équipes alternantes, a dévoilé fin mars son plan d'action relatif à la pénibilité.

Bâti sur trois ans, il repose sur quatre axes de développement :

  • Il est notamment prévu d'adapter et d'aménager les postes de travail, avec des équipements pour améliorer l’environnement de travail (micro-ondes par exemple).
  • Il est également prévu de favoriser la position assise lorsque cela est possible. Il est aussi question d'améliorer l'organisation du travail pour les salariés majoritairement affectés à des postes de nuit et ayant trois ans d’ancienneté. Ceux-ci pourront demander à travailler en journée au moins une semaine par an.
  • Par ailleurs, les salariés qui auront travaillé de nuit 60 % de leur temps de travail sur une période de trois ans pourront demander à bénéficier d'un entretien individuel portant sur l'incidence du travail de nuit dans l'évolution de leur carrière.
  • Enfin, tout salarié de plus de 50 ans ayant travaillé plus de dix ans sur un horaire de nuit pourra demander à être planifié en vacations de jours ou à bénéficier d'une adaptation de sa planification.

Des indicateurs de suivi établis régionalement seront communiqués annuellement à chaque Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ainsi qu'aux comités d'établissement et à la commission de suivi instaurée par le plan d’action chargée d’établir un rapport destiné au Comité central d'entreprise (CCE).