12 juin 2014

Securitas teste un nouveau dispositif de contrôle des passagers

Securitas teste un détecteur portable de traces d'explosifs
Le détecteur portable de traces d'explosifs actuellement en test doit améliorer le service proposé aux passagers et augmenter le niveau de sûreté à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle.

Les équipes de Securitas Aviation expérimentent actuellement un détecteur portable de traces d'explosifs.

Les tests sont réalisés à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle pour le compte de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) et d'une grande compagnie aérienne.

Actuellement, les procédures de sûreté prévoient un premier contrôle au niveau des Postes d'inspection filtrage (PIF) puis un deuxième examen juste avant l'embarquement avec palpation corporelle et fouille des bagages de cabine. L'objectif est d'introduire un détecteur portable de traces d'explosifs pour améliorer le service proposé aux passagers et augmenter le niveau de sûreté tout en diminuant les temps d'embarquement.

« Afin de valider les performances de cet appareil, nous l'avons totalement intégré à nos procédures et avons conduit une campagne de test, explique Alexandre Toppan, superviseur au sein de Securitas Aviation. Nos agents de sûreté aéroportuaire ont donc été formés à la manipulation du détecteur portable d'explosif ainsi qu'à la radioprotection.»

Si l'expérience est concluante en termes de sûreté et de sécurité, l'emploi du détecteur pourrait se généraliser lors des contrôles réalisés avant le départ des vols à destination des Etats-Unis.

Pour plus d'informations sur les services de Securitas Aviation, rendez-vous sur aviation.securitas.fr.

Mots-clés

À lire également