Securitas intervient de multiples manières sur le campus de l’Essca à Angers pour que les étudiants puissent travailler sereinement après les cours et organiser des événements en toute sécurité.

Infos Securitas : Pouvez-vous nous présenter l’Essca ?

Daniel Rosa-Arsène : L’École supérieure des sciences commerciales d’Angers (Essca) est vieille d’un siècle. Elle dispense des programmes de formation académique et professionnelle en management, en veillant à transmettre les valeurs associées à sa tradition humaniste. C’est aujourd’hui un groupe important avec un rayonnement national et international. Nous comptons 2 800 étudiants et auditeurs d'entreprises répartis sur quatre campus : Angers, Paris, Budapest et Shanghai. Le siège est à Angers et Securitas veille sur le site depuis plus de 15 ans.

IS : Quels sont vos besoins en matière de sûreté et sécurité ?

D. R.-A. : Nos besoins de sûreté et sécurité se situent principalement en soirée et pendant les périodes de fermeture. Après les cours, à 18 h 30, l'encadrement n'est plus sur place, mais de nombreux élèves restent pour étudier dans les salles du campus. A 23 h, nous fermons les portes et nous mettons le bâtiment sous alarme. Il nous fallait une équipe de sécurité pour protéger les lieux, veiller à la sécurité et à la tranquillité des étudiants pendant ces périodes où l'école est ouverte sans que le corps enseignant soit présent. Cela concerne également le samedi matin, où nous ouvrons les portes pour que les étudiants puissent venir travailler. Parallèlement, il nous fallait une solution pour surveiller l’établissement la nuit, le reste du week-end et pendant les vacances.

IS : Quel dispositif a mis en place Securitas pour y répondre ?

D. R.-A. : La surveillance en soirée et les samedis est confiée à un agent de sécurité Securitas qualifié Ssiap*. Celui-ci procède à des rondes de sécurité pour déloger d’éventuels intrus et veiller à la tranquillité des lieux. Il porte assistance à des élèves qui auraient un problème de santé ou fait évacuer les lieux et guide les pompiers en cas d’incendie. Nous avons ainsi un bon niveau de sécurité en soirée tout en entretenant un bon relationnel avec les étudiants, qui savent qu'ils peuvent travailler sereinement. L’agent de sécurité est également chargé de la mise sous alarme des bâtiments puis de la fermeture de toutes les issues à 23 h. Si une alarme se déclenche, les opérateurs de Securitas Télésurveillance font intervenir les agents de sécurité mobile de Securitas pour une levée de doute ou mettre le site sous protection, si besoin est. Pendant les périodes de congés, Securitas Mobile procède à des rondes aléatoires pour surveiller nos locaux.

* Service de sécurité incendie et d'assistance à personne.

La problématique client

Les associations d’élèves sont à l’origine de nombreuses animations au sein de l’Essca mais également à l’extérieur. Par exemple, un concours hippique, suivi d’une soirée festive, a été récemment organisé dans un hippodrome. La direction de l’établissement autorise ces événements à condition qu’ils se déroulent dans de bonnes conditions de sécurité pour les étudiants. Il s’agit à la fois d’éloigner les perturbateurs externes, mais aussi de cadrer avec bienveillance les participants afin d’éviter les débordements et les accidents.

La solution Securitas

Securitas met à la disposition des associations d’élèves des agents de sécurité chargés de veiller à la bonne tenue générale des manifestations. Leur rôle consiste, d’une part, à surveiller les accès aux lieux et empêcher la présence de gêneurs. D’autre part, ils sont amenés à encadrer avec pédagogie les étudiants pour éviter tout mouvement de foule ou comportement inapproprié. Les agents de sécurité peuvent également intervenir pour porter assistance aux personnes blessées ou malades. Securitas sensibilise ses agents de sécurité pour qu’ils veillent avec rigueur et souplesse à la sécurité des personnes dans un contexte festif et nocturne.

Chiffres clés

17 000 m² , c'est la superficie du site d’Angers 

1 700 étudiants à Angers 

18 amphithéâtres, 40 salles de cours et une médiathèque de 900 m²

À lire également