Depuis dix ans, Securitas travaille avec l’aéroport Nice-Côte d’Azur pour l’inspection filtrage des intervenants sur le site et le contrôle des passagers et des bagages du terminal 2.2. Des missions sensibles qui exigent un haut niveau de formation et un grand sens du service.

Interview de M. Marc Terraillon, chef du département sécurité et sûreté des Aéroports de la Côte d'Azur

Infos Securitas : Pouvez-vous nous présenter l’aéroport Nice-Côte d’Azur ?

Marc Terraillon : L’aéroport Nice-Côte d’Azur est le 1er aéroport régional de France.

Nous avons accueilli 11,5 millions de passagers en 2013 et proposons des vols vers les plus importantes destinations d’Europe et du monde (New York, Montréal, Dubaï, Tunis, Istanbul, ...).

La plateforme dessert également toute la région Côte d’Azur, de Gênes à Toulon, et soutient l’économie locale. En 2012, les retombées économiques  générées par l’aéroport ont ainsi été estimées à 7 milliards d’euros.

IS : Quels sont les besoins sécuritaires de l'aéroport Nice-Côte d’Azur ?

M. T. : Les aéroports sont des portes d’entrée et de sortie du territoire, mais aussi des Établissements recevant du public (ERP). Nos besoins sécuritaires sont donc très vastes.

Nous sommes responsables de la sécurité incendie, de la sécurité publique, de la sécurité sanitaire et de la sécurité aéronautique du site, sans oublier le secours à personnes.

En termes de sûreté, nous devons organiser la protection des installations ainsi que celle des passagers et de leurs biens.

Ces services rejoignent les missions de sûreté qui nous sont confiées par l’État :

  • la délivrance et la fabrication de titres d'accès pour circuler côté piste ;
  • l’Inspection filtrage des passagers et bagages de cabine (IFPBC) ;
  • l’Inspection filtrage des bagages de soute (IFBS) ;
  • l’Inspection filtrage des personnels, des véhicules et des marchandises (IFPVM).

Pour remplir toutes ces missions, nous avons besoin d’agents de sûreté aéroportuaire dont les qualifications sont actualisées en permanence et qui possèdent un vrai sens de l’accueil des passagers.

C’est un métier technique, mais l’aspect humain reste très présent. 

IS : Quelles sont les missions que vous avez confiées à Securitas pour y répondre ?

M. T. : Securitas est chargé de l’Inspection filtrage des personnels, des véhicules et des marchandises (IFPVM) de l'aéroport. Toute personne ou véhicule pénétrant sur la plateforme est contrôlé.

Securitas est également chargé de l’Inspection filtrage des passagers et des bagages cabine (IFPBC), et de l’Inspection filtrage des bagages de soute (IFBS) du terminal 2.2. Ce terminal est dédié à des compagnies comme Air France-KLM, Delta Airlines ou Aeroflot.

Globalement, Securitas démontre un haut niveau de professionnalisme. La formation de ses agents de sûreté aéroportuaire est continue, qu’il s’agisse d’améliorer la qualité de l’accueil ou de maîtriser de nouvelles technologies d’imagerie avancées.

C’est une entreprise qui a une grande capacité d'adaptation et d'écoute. La constance est leur maître mot. Les méthodes ne changent pas et le niveau de service reste excellent, même si les équipes et l’encadrement changent.

Une problématique client

L'aéroport Nice-Côte d'Azur connaît de fortes variations de fréquentation. À l'occasion d'un congrès ou d'un événement, l'affluence peut augmenter au-delà des capacités normales prévues pour accueillir et contrôler les passagers dans de bonnes conditions.

Securitas est souvent sollicité pour déployer des renforts ponctuels. Problème : ni la réglementation aéroportuaire ni le contrat-cadre ne prévoient que des agents de sûreté extérieurs puissent intervenir au pied levé.

Un délai assez long est nécessaire pour obtenir les agréments de chaque agent de sûreté aéroportuaire. Pour pallier les besoins ponctuels, il faudrait donc augmenter les effectifs prévus au contrat, ce qui économiquement n'est pas intéressant. 

La solution Securitas

Pour répondre aux surcroîts temporaires d’activité de ses clients tout en respectant l'accord-cadre signé et la réglementation, Securitas a créé Securitas Intérim.

Depuis avril 2014, l'entreprise dispose d'un vivier d'agents de sûreté aéroportuaire présélectionnés, agréés et formés qui sont mobilisables très rapidement, en 48 heures.

Avec cette organisation inspirée du monde de l'intérim, Securitas Aviation est aujourd'hui la seule entreprise de sûreté aéroportuaire capable de satisfaire une demande de renfort imprévue sur l’ensemble des aéroports de France.

Chiffres clés

  • Flux de l’aéroport de Nice-Côte d’Azur : 11,5 millions de passagers en 2013
  • 6 000 personnes travaillent sur l’aéroport
  • Effectif Securitas : 200 agents de sûreté aéroportuaire