Menace terroriste : quelles solutions prisées par les entreprises internationales ?

Depuis les printemps arabes, la menace terroriste s’est accrue.

Avec l’émergence d’Aqmi au Sahel, de Daesh en Syrie ou encore de Boko Haram en Afrique de l'Ouest, les entreprises implantées à l'international évoluent désormais dans un contexte plus dangereux et moins lisible.

Nombre d'entre elles sont amenées à s'interroger sur la qualité des dispositifs de sûreté mis en place pour protéger leurs salariés à l'étranger.

Olivier Hassid, directeur du Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE), a notamment observé une attention « accrue » de la part des entreprises qui « renforcent leurs dispositifs ».

« Les directeurs de sécurité se déplacent davantage, multiplient les rencontres avec les ambassades. Les relations entre les secteurs public et privé sont renforcées », explique-t-il.

Globalement, sans bouleverser leurs politiques de sûreté, la plupart des entreprises ont intensifié la veille et la prise d'information sur les destinations sensibles.

Source : AEF Sécurité globale, dépêche n° 488490 du 15/10/2014