Restons vigilants

Au cours des quinze dernières années, les attentats du 11 Septembre et de Madrid ont changé la façon de gérer le risque. Dans les années à venir, des attaques sous une forme différente ne sont pas à exclure. Face au terrorisme, il faut s'attendre à toutes les formes de risque, et c'est là que la partie conceptuelle de la gestion du risque prend tout son enjeu.

Chez Securitas, nous créons des liens et des réflexions avec la force publique pour travailler sur ces enjeux.

Mais nous sommes appelés à aller plus loin. Comme l’a exposé Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, lors des Assises de la sécurité privée en décembre dernier, « il est désormais temps de franchir un nouveau cap dans l’insertion des activités privées de sécurité au sein d’une architecture globale de sécurité cohérente ».

Les principes de coproduction sécuritaire, de confiance et de respect réciproque entre sécurité privée et sécurité publique sont acquis, il faut continuer dans ce sens. Securitas est déjà dans cette dynamique. Vous découvrirez dans ce numéro des exemples concrets de coopération.

C'est le cas de Securitas Mobile à travers un partenariat avec l’École nationale supérieure de la police (ENSP) pour une série de formations destinées à partager nos pratiques respectives.

Par notre métier, nous sommes l'un des maillons de la chaîne qui assure la sécurité de la nation et nous avons donc une sensibilité plus particulière à cette situation. Nous restons vigilants.

Je vous adresse mes vœux d’une très bonne année 2015.