100 conseils utiles pour améliorer la sûreté des bijoutiers

L’Union de la bijouterie horlogerie (UBH) a publié le 8 décembre 2014 un guide intitulé Les indispensables de la sûreté à l’intention des bijoutiers.

« Rédigé par des experts », il recense les gestes et comportements « à adopter pour anticiper, déjouer » un cambriolage ou un braquage.

De l’ouverture du magasin à sa fermeture, en passant par la remise en banque, l’UBH dispense 100 conseils utiles pour renforcer les effets des investissements de la profession en matière de sûreté : vidéosurveillance, sas de sécurité, vitrines spéciales, dispositifs d’alerte ou d’identification des braqueurs.

Selon l’UBH, ces investissements « représentent en moyenne 30 % du coût d’installation », mais « ne suffisent pas toujours ». Le but est « d’adopter les bons gestes » et « d’éviter l’escalade ».

L’organisation compte aller plus loin en développant « la vidéosurveillance aux abords des magasins », un dispositif de sécurité à ajouter aux marqueurs synthétiques et aux boutons d’alerte reliés au commissariat.

Source : AEF Sécurité globale, dépêche n° 492534 - 22/12/2014