Rapport 2015 : le Cnaps regarde l'avenir

Le Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps) a publié son rapport 2015 le 2 mai 2016. Outre une activité de contrôle toujours aussi soutenue, il évoque les grands chantiers en cours dans le secteur de la sécurité privée.

Le Cnaps est chargé de l'agrément, du contrôle et du conseil des professions de sécurité privée. Dans ces domaines, il a fait preuve d'une grande activité en 2015 :

  • 141 865 titres ont été délivrés par les Commissions interrégionales ou locales d’agrément et de contrôle (Ciac/Clac), dont près de 85 515 cartes professionnelles.
  • 1 359 entreprises et établissements ont été contrôlés, soit une entreprise sur quatre.

Ces contrôles ont révélé certaines irrégularités : 9 205 manquements ont été constatées (en baisse de 22 % par rapport à 2014), dont un sur cinq concerne une carte professionnelle matérialisée par l'entreprise. La deuxième raison est la non-diffusion du code de déontologie aux salariés et la troisième, l'emploi d'une personne non titulaire d'une carte professionnelle.

1 114 sanctions disciplinaires ont été prononcées en 2015 et 118 recours ont été introduits devant la Commission nationale d’agrément et de contrôle (Cnac).

Mais le Cnaps a également préparé l'avenir avec deux dossiers importants pour la profession :

  • A compter du 1er juillet 2016, l’entrée des organismes de formation dans le périmètre du Cnaps accélérera encore la professionnalisation de la sécurité privée. Sont concernés 800 organismes et 2 000 examens annuels, pour 41 000 demandes d’entrée en formation chaque année.
  • Dans le contexte particulier des attaques terroristes sur le territoire national, le Cnaps a lancé une réflexion sur les modalités d’armement de certains agents de sécurité privée au travers de la création du statut d’Agent de surveillance renforcée.

« En 2015, les agents de sécurité privée se sont imposés comme intervenants de première ligne, professionnels et appréciés, dans la protection des citoyens et des entreprises après les attentats, note le Cnaps dans son communiqué. Leurs services seront à nouveau précieux pour la coproduction de sécurité au moment de donner le coup d'envoi de l’Euro 2016 en France. »

Source : Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps)