Coproduction sécuritaire : l'USP fait 10 propositions

L'Union des entreprises de sécurité privée (USP) publie un livre blanc contenant 10 propositions pour accélérer et renforcer la coproduction sécuritaire entre la nation et la sécurité privée. 

En préambule de cette publication, Claude Tarlet, président de l'USP, explique que les entreprises de sécurité privée n'ont plus à prouver qu'elles sont indispensables. Après chaque attentat, elles ont montré un « investissement considérable et une réactivité totale sur le terrain, démontrant leur capacité opérationnelle et la qualité de leurs modes opératoires. » La réussite de l'Euro 2016 en atteste également.

Aujourd'hui, « la nation menacée exige une sécurité performante et de nouvelles étapes doivent être franchies », poursuit Claude Tarlet.

Le livre blanc de l’USP rassemble dix propositions allant en ce sens :

  1. Création d'un Institut national de la sécurité privée pour des formations de haut niveau ;
  2. Excellence avant tout : des formations approfondies s’appuyant sur des recherches transdisciplinaires pour relever les nouveaux défis de la sécurité ;
  3. Lutte contre le terrorisme et prévention incendie : des formations communes aux agents privés de sécurité et aux agents de prévention incendie ;
  4. Pour un dialogue de haut niveau : création d'un conseil d’analyse des menaces placé sous l’autorité d’une structure de l’État à vocation stratégique ;
  5. Mieux se connaître pour mieux coproduire : développer des stages croisés dans le cadre de la formation des policiers et des gendarmes avec des professionnels de la sécurité privée ;
  6. Mieux encadrer pour mieux partager : donner au CNAPS tous les moyens utiles et notamment l’accès aux documents nécessaires ;
  7. Instaurer une véritable coproduction territoriale : participation de l'USP aux conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance dans les communes et les conseils départementaux de prévention de la délinquance ;
  8. Mieux impliquer la sécurité privée dans la lutte contre le terrorisme : création d'une fonction de référent « sécurité privée » auprès des services de renseignement intérieur ;
  9. Améliorer les conditions d’exercice sur la voie publique : révision de l’autorisation préalable ;
  10. Donner aux agents privés de sécurité la protection pénale qu’ils méritent.

Téléchargez le livre blanc de l’USP sur la coproduction sécuritaire pour connaître le détail de chaque proposition.

Source : Union des entreprises de sécurité privée (USP)