Craintes en hausse pour la sécurité des collaborateurs à l’international

Sécurité des collaborateurs en déplacement à l'étranger
Baromètre sur la sécurité des collaborateurs à l’international : le terrorisme arrive en tête de liste des risques envisagés.

46 % des entreprises interrogées dans le cadre du 3e Baromètre sur la sécurité des collaborateurs à l’international estiment que « la menace que représente l’insécurité à l’international » va « légèrement » ou « fortement » s’aggraver dans les années à venir.

L’enquête a été réalisée fin 2016 par le Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE), en partenariat avec AXA Assistance France. Elle a sondé des dirigeants, responsables et directeurs des ressources humaines d’entreprises françaises de plus de 50 salariés, qui ont envoyé au moins un salarié à l’étranger au cours des douze derniers mois.

Les résultats montrent que la perception des risques à l’international par les dirigeants est toujours élevée : 82 % des entreprises estiment que la « menace que représente l’insécurité à l’international » est « forte » ou « avérée », un chiffre stable par rapport à 2015.

En revanche, 46 % d'entre elles estiment que cette même menace va « légèrement » ou « fortement » continuer à s’aggraver dans les années à venir.

Le terrorisme arrive logiquement en tête des risques envisagés.

En revanche, l'adaptation au risque progresse assez lentement : seules 42 % des entreprises se sont dotées d’une personne dédiée à la gestion de la sécurité des collaborateurs à l’étranger, et 64 % des entreprises ne disposent pas encore d’un dispositif de gestion de crise lors de déplacements professionnels des collaborateurs à l’étranger.

Une entreprise sur deux soumet ses salariés à des procédures spécifiques pour préparer leurs déplacements, mais seulement une entreprise sur quatre dispense des formations spécifiques à ses collaborateurs en déplacement.

« Si les entreprises françaises veulent réussir à l’international sans connaître de crises majeures, il devient urgent que les dirigeants d’entreprise, quelle que soit la taille de leur organisation, disposent d’une politique de gestion des risques à la hauteur des défis internationaux actuels », a commenté Alain Juillet, président du CDSE.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE)
 

Sources : Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE), AEF-Sécurité globale, dépêche n°55603 du 17/02/2017.