Penser l’avenir de la sécurité

Les attaques terroristes de 2015 et 2016 ont accéléré la réflexion de l’Etat sur la coproduction sécurité publique/privée.

Cette volonté de coproduction est soutenue par la profession elle-même.
Le secteur de la sécurité privée doit apporter sa pierre à l’édifice et construire son avenir.

Securitas, et cinq autres leaders du secteur de la sécurité privée en France, ont donc décidé de créer, en mars 2017, le Cercle de la sécurité privée. Ce think tank a pour mission de travailler sur la nécessaire mutation de nos métiers en menant des réflexions et en faisant des propositions que nous voulons applicables et concrètes.

L’agent de sûreté cynophile n’existait pas il y a encore cinq ans, le profiling non plus. Nous voulons partager nos visions de l’évolution des risques, de l’évolution des missions et faire en sorte que notre profession soit reconnue comme une force de proposition.

A ce titre, nous avons d’ailleurs été consultés par le ministère de l’Intérieur sur le contenu du décret d’application relatif à la loi du 28 février 2017 sur le statut des agents de sécurité armés.

Notre objectif est d’essayer d’apporter des réponses à long terme : quelle position souhaitons-nous demain pour la sécurité privée ? Quels sont les besoins de demain ? Comment les anticiper ?

Je ne manquerai pas de vous tenir informés de l’évolution de nos travaux.

D’ici là, je vous souhaite de passer un excellent été.