06 juil. 2017

Securitas sensibilise ses collaborateurs aux risques psychosociaux

Securitas en campagne contre les risques psychosociaux
Le capital humain est une préoccupation essentielle Securitas.

Après la campagne de prévention des accidents du travail de 2016, Securitas poursuit son travail de sensibilisation auprès de ses salariés avec une campagne visant les risques psychosociaux.

 

Dans le cadre de sa politique de ressources humaines, la réduction des accidents du travail est une priorité pour Securitas.

Les agents de sécurité sont exposés à des risques directs : chutes, manutention, agressions verbales et physiques, mais ils sont également exposés à des risques indirects.

« L’objet de cette campagne est de sensibiliser les collaborateurs aux risques psychosociaux qui peuvent conduire indirectement à un accident du travail », explique Éric Buhagiar, directeur des ressources humaines de Securitas France.

Nous avons identifié trois risques majeurs : l’isolement et la démotivation, le harcèlement moral, et le stress.

Pour chaque risque, Securitas a développé des préconisations à l’intention des collaborateurs et des managers.

Ces préconisations seront largement diffusées dans le cadre d’un plan de sensibilisation prévoyant des communications dans les différents magazines internes, des affichages en agence ainsi que des dossiers sur le portail des salariés de Securitas en France.

« Tout comme les risques physiques, les risques psychosociaux doivent être pris en compte dans une entreprise telle que la nôtre, où le capital humain est la première valeur », conclut Eric Buhagiar.

Mots-clés

À lire également