Quel rôle pour le Cercle de la sécurité privée ?

Six entreprises de la sécurité privée ont décidé de se réunir afin d’être force de proposition dans la construction de la chaîne globale de la sécurité de la nation.

Réunion Cercle de la sécurité privée
Les membres du Cercle de la sécurité privée mettent en commun des moyens pour réfléchir à leur secteur.

Les six membres fondateurs du Cercle de la sécurité privée (CSP) sont Fiducial, Goron, ICTS, Prosegur, Securitas et Seris. Autrement dit, les six premières entreprises de France dont le métier principal est la surveillance humaine et qui représentent 1,5 milliard de chiffre d’affaires et 40 000 emplois.

« Le Cercle de la sécurité privée est né d'un constat, explique Jean-Pierre Picot, directeur délégué aux affaires publiques et projets stratégiques chez Securitas France. Dans un monde en pleine évolution et accélération, les besoins d’innovation et de remise en cause sont immenses pour nos métiers, impactés directement par les attentats terroristes et leurs conséquences. L’objectif du Cercle de la sécurité privée est donc de construire un encadrement normatif en phase avec l’exercice des métiers de la sécurité privée et, ainsi, être force de proposition. »

Pour cela, les membres du Cercle de la sécurité privée mettent en commun des moyens pour réfléchir à leur secteur, pour construire une vision à long terme, pour analyser et comprendre les évolutions des besoins en matière de sécurité, les anticiper et proposer des actions concrètes.

Les principaux axes de réflexion sont les suivants :

  • le rôle et les responsabilités de la sécurité privée au sein de la sécurité intérieure de l’État ;
  • les nouveaux métiers ;
  • la concrétisation terrain de la coproduction sécurité publique/ privée ;
  • les nouveaux supports technologiques nécessaires au développement des nouveaux métiers ;
  • le lien avec les pouvoirs publics ;
  • les impacts sur la gestion des ressources humaines : recrutement, formation, plans de carrière.

Pour en savoir, rendez-vous sur le site Internet du Cercle de la sécurité privée

Source : Cercle de la sécurité privée