Port de Caen-Ouistreham : Securitas tient la barre de la sûreté

Controle à embarquement d'un ferry

Avec flexibilité, réactivité et rigueur, Securitas effectue toutes les missions de surveillance humaine et de contrôle d'accès prévues par le code ISPS à la gare maritime de Caen-Ouistreham.

Entretien avec Lénaïc PINGUILLY, responsable sûreté / HSE du port de Caen-Ouistreham.

Infos Securitas : Pouvez-vous nous présenter les installations du port de Caen-Ouistreham ?

Lénaïc PINGUILLY : Le port de Caen-Ouistreham, 10e port français, est un port décentralisé. Il n’est pas propriété de l’Etat mais du syndicat mixte régional Ports Normands Associés, qui a délégué l’exploitation des terminaux à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Caen Normandie.

Deux activités coexistent dans le port : l’une, à Ouistreham, en aval des écluses, constituées par les activités ferries (fret et passagers) sur des liaisons transmanche, l’autre, sur le Canal de Caen à la mer, en amont des écluses, avec des trafics conventionnels (céréales, engrais, bois, vracs divers…). Le tonnage total du port représente 3,3 millions de tonnes par an.

A Ouistreham, chaque jour, l’opérateur maritime Brittany Ferries assure trois liaisons avec Portsmouth en Grande-Bretagne. Cette activité génère 1 million de passagers par an et un trafic fret de plus de 100 000 poids-lourds. De ce fait, nous sommes le 1er port français transmanche, hors détroit du pas de Calais.

I.S. : Quels sont vos besoins en matière de sûreté ?

L.P. : La CCI de Caen Normandie, en sa qualité d’exploitante du terminal ferry de Ouistreham, a une mission régalienne, celle d’assurer la sûreté des passagers, des navires et de toutes les personnes présentes dans la gare maritime ou sur le terminal.

Cette sûreté est règlementée par l’International ship and port facility security (ISPS), le code maritime international qui vise à détecter et prévenir tout acte illicite ou de malveillance. Il a été transposé dans le droit français et s’applique localement aux ports par des arrêtés préfectoraux.

Nous avons donc besoin de contrôles d’accès stricts, mais également d’une vraie fluidité compte tenu des temps d’escale (une heure et demie environ). En peu de temps, il faut pouvoir décharger, traiter les flux entrants sur le territoire, et contrôler les véhicules, les poids lourds, les piétons, et globalement toutes les personnes qui entrent dans la Zone d’accès restreint (ZAR) : salariés, prestataires, services portuaires, etc. Tout le monde passe par le Poste d’inspection filtrage (PIF), il faut donc que Securitas soit très efficace.

I.S. : Quelles sont les solutions apportées par Securitas pour répondre à vos besoins ?

L.P. : Securitas effectue toutes les missions de surveillance humaine et de contrôle d'accès prévues par le code ISPS à la gare maritime de Ouistreham.

Ces prestations de sûreté sont assurées 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par des Agents chargés des visites de sûreté (ACVS) répartis à deux Postes d’inspection filtrage (PIF) : un pour les piétons et l’autre pour tous les véhicules, avec une vigilance accrue s’agissant des poids-lourds. 

Le dispositif est très flexible. Securitas peut déployer des renforts humains en fonction du nombre de passagers prévus, des demandes du client, des douanes, voire de la météo si la visibilité est mauvaise sur le site. Nous sommes en coordination permanente.

De fait, entre le moment où les passagers débarquent et où le navire quitte le quai, nous avons une phase très intense que nous arrivons à gérer avec rigueur à chaque fois. Avec son professionnalisme, Securitas concilie efficacité et fluidité, ce qui répond totalement à nos besoins.

Chiffres clés

1 million de passagers par an

100 000 poids lourds par an

260 000 voitures par an

2 agents de sécurité Securitas 24h/24, 7j/7

4 agents chargés des visites de sûreté (ACVS) par départ, 3 fois par jour