En intégrant ses services de sécurité mobile, de contrôle d’accès et de télé vidéo surveillance, Securitas répond aux besoins de sécurité et de sûreté de l’Institut des ressources industrielles (IRI).

Interview de Nicolas Nardy, responsable des moyens généraux

Infos Securitas : Pouvez-vous nous présenter l’activité de l’Institut des ressources industrielles ?

Nicolas Nardy : Créé il y a plus de 50 ans par les industriels de la métallurgie pour développer des formations répondant à leurs besoins, l’Institut des ressources industrielles (IRI) propose aujourd’hui plus de 30 diplômes et 250 formations continues dans toutes les filières industrielles, de la métallurgie, en passant par l’agroalimentaire, la chimie, la pharmacie jusqu'à la plasturgie.

L’offre concerne les salariés, les demandeurs d’emploi, les jeunes apprentis et alternants. Le besoin est énorme. Entre 10 000 et 12 000 départs en retraite ne sont pas remplacés en Rhône-Alpes chaque année. Attirer les jeunes est donc essentiel pour l’industrie en général et la métallurgie en particulier.

Notre offre de formation couvre l’apprentissage, la formation continue et la reconversion. Elle concerne tous les métiers de l’industrie, de l’opérateur au cadre dirigeant, et tous les niveaux, du CAP au diplôme d’ingénieur.

En complément, nous avons développé une offre de conseil en performance industrielle et en management – RH. Les transformations de l’usine connectée nous imposent de développer des cycles et formats de formation intégrant les nouveaux besoins et les nouveaux métiers.

I.S. : Quels sont vos besoins en matière de sûreté ?

N. N. : Avec 30 000 m2 de surface et de nombreux stagiaires présents en journée, nous avons besoin de fermer les locaux du site en ayant la certitude que personne n’est encore à l’intérieur, que toutes les issues sont verrouillées, qu’il n’y a pas de problème technique et que les alarmes sont activées.

Nous souhaitons également qu’à l’ouverture, les lieux soient contrôlés avant l’arrivée du personnel, des apprentis et des stagiaires.

Parallèlement, nous avons voulu renforcer la sûreté après les événements de 2015 et notamment filtrer les accès au centre afin de mieux protéger les personnels sur place. Au-delà du risque lié aux évènements de 2015, notre service d’accueil peut être amené à gérer des situations complexes ou menaçantes.

I.S. Quelle est la solution de Securitas pour répondre à ces besoins ?

N. N. Tous les jours, à l’ouverture, un agent de sécurité se déplace pour ouvrir les locaux, désactiver l’alarme et s’assurer qu’aucune avarie n’est en cours comme une fuite d’eau. Lors de la fermeture, le scénario se répète : un agent de sécurité effectue un circuit de vérification défini afin que le centre soit entièrement contrôlé et mis sous alarme.

En journée, pour élever notre niveau de sûreté, les personnes entrantes sont contrôlées par un agent de sécurité qui vérifie les badges, les sacs et le respect de nos procédures d’accès.

Parallèlement, un service de télé vidéo surveillance permet de sécuriser notre espace accueil. En cas de présence menaçante, les hôtesses d’accueil peuvent alerter la station de télésurveillance Securitas.

Avec la télé vidéo surveillance, les opérateurs de télésurveillance procèdent à la levée de doute. Ils peuvent interpeller à distance les personnes impliquées à l’aide d’un système de haut-parleurs et, si nécessaire, appeler les forces de l’ordre.

Securitas nous accompagne depuis de nombreuses années et le dispositif s’enrichit au fur et à mesure.

Chiffres clés

800 à 1 000 visiteurs par jour

30 000 m2 de surface

180salariés IRI sur place

1 400 apprentis et 4000 salariés en formation continue formés par an

Pour en savoir plus sur les formations et activités de conseil de l’IRI, consultez son site internet : www.iri-lyon.com