Quelles mesures pour revaloriser la profession ?

L’Union des entreprises de sécurité privée (USP) et le Syndicat national des entreprises de sécurité (SNES) ont annoncé plusieurs mesures prises par la profession pour améliorer l'attractivité du secteur.

Charges sociales sécurité privée
La profession estime l’augmentation moyenne des coûts à 7,36 % en 2019.

Avant l’ouverture prochaine d’une négociation portant sur la refonte des métiers de la sécurité privée et la rénovation sociale de la branche, la profession se mobilise pour répondre, dans des conditions difficiles, aux exigences grandissantes de ses clients et pour offrir de réelles perspectives d’évolution de carrière à ses agents de sécurité :

  • revalorisation salariale de 1,2 % ;
  • mise en place d’une indemnité de tenue vestimentaire afin de valoriser les attitudes, le savoir-être et la présentation des agents de sécurité ;
  • limitation du maintien au coefficient 120 à une période de 6 mois maximum afin d’offrir des perspectives de carrière.

Ces décisions sont prises dans un contexte où les charges sont en forte progression. Avec la fin du CICE, le coût des formations de Maintien des compétences (MAC), la perte de l’allègement Fillon et la taxation des contrats courts, la profession estime l’augmentation moyenne des coûts à 7,36 % en 2019.

La refonte de la branche, programmée à la rentrée 2019, devra permettre de mieux faire coïncider les systèmes d’emploi et de rémunération avec la réalité des activités des agents de sécurité et les exigences du marché.

Pour en savoir plus : lisez les documents du SNES et de l’USP, sur la revalorisation salariale et sur l’augmentation des coûts sociaux en 2019.

Sources : SNES, USP.