Où en est la fusion USP-SNES ?

Fusion SNES et USP
Une assemblée constitutive de la nouvelle organisation est prévue pour le 5 juin 2019.

Les adhérents du Syndicat national des entreprises de sécurité (SNES) et de l’Union des entreprises de sécurité privée (USP) ont voté, le 9 mai 2019, le processus de fusion des deux organisations patronales représentatives de la surveillance humaine.

Le Syndicat national des entreprises de sécurité (SNES) et l’Union des entreprises de sécurité privée (USP) avaient annoncé leur rapprochement à l’été 2018 pour valoriser d’une seule voix les entreprises de sécurité privée.

Le 9 mai dernier, deux assemblées générales, l’une au SNES et l’autre à l’USP, ont acté la dissolution de ces deux organisations au profit d’une structure commune.

Une assemblée constitutive de la nouvelle organisation est prévue pour le 5 juin 2019. Elle devra adopter les statuts, le nom et élire un président provisoire. L’USP et le SNES devraient prononcer leur dissolution dans la foulée.

Une assemblée générale élective se réunira d’ici au 5 décembre 2019 afin d’élire le bureau de la nouvelle entité et son président pour un mandat de trois ans.

Les présidents du SNES et de l'USP, MM. Pascal Pech et Claude Tarlet, ont fait part de leur satisfaction après le vote de leurs adhérents en faveur de la fusion des deux organisations patronales.

« Il s’agit d’une étape importante dans la construction de l’unité à laquelle nous appelons depuis longtemps », a estimé le président de l'USP.

« C'est la meilleure voie pour rendre notre profession plus forte et plus écoutée, afin de lui permettre de mieux encore prendre son destin en main », a ajouté son homologue du SNES.

Source : AEF info, dépêches n° 605975 du 09/05/2019 et n° 606180 du 13/05/2019.